Avoir une bonne stratégie e-mailing

Avoir une bonne stratégie e-mailing

L’emailing est un levier très utilisé par les entreprises pour toucher des potentiels clients, tant dans le BtoB que dans le BtoC.

Malheureusement, ce levier s’est en quelque sorte « démocratisé » et a connu un boum ces 10 dernières années ce qui a entraîné une réglementation de plus en plus drastique dans le but de protéger les destinataires. Comme vous devez le savoir à titre personnel (voire même professionnel), le nombre d’emails promotionnels reçus est devenu insoutenable, il a fallu trouver des solutions pour que les destinataires aient un moyen de filtrer les « bons emails » des « mauvais » mais cela n’est pas si simple car tout dépend de chaque personne. En effet, l’automatisation ne peut pas être faite de manière générale et doit être adaptée à chaque profil car tout le monde n’a pas les mêmes centres d’intérêts et exigences.

Le but de cet article est d’aider les sociétés expéditrices d’emails à buts commerciaux, à braver toutes ces réglementations en ayant une stratégie propre et moins massive afin de délivrer du contenu intéressant et apprécié par leurs destinataires et ainsi améliorer leur délivrabilité et qualité.

Concernant la création de vos emails, voici les bases qu’il faut savoir.

Tout d’abord, un bon email passe par une bonne structure. Malgré ce que l’on pourrait penser, un email ne doit pas forcément tenir compte des évolutions du langage Web, tout du moins, pas toutes. Un email qui sera facilement lisible par les différents clients mail devra codé en HTML 5 avec du CSS inline et surtout banir le CSS en externe. Bien entendu, il va de soit que tout ce qui est PHP et My SQL ne doit pas être utilisé non plus.

Ensuite, il faut un bon équilibre texte/image. L’idéal est 50% de chaque mais bien souvent c’est difficile alors si vous vous tenez à un minimum de 30% de texte se sera déjà pas mal. Cette contrainte existe car si votre email n’est constitué que d’images, des clients mails tels que Outlook (entre autres), nécessitant que l’on accepte les image, croira que votre email est du spam et ne vous laissera pas l’opportunité d’arriver dans l’inbox de vos destinataires.

———-

L’autre partie de cet article concerne le routage de vos emails. Cela dépend de votre outil de routage mais grosso modo les règles sont similaires. Le tout est de cibler des bases les plus qualitatives possibles afin de maximiser vos chances d’avoir un bon taux d’ouverture et ainsi accroître votre bonne réputation en tant qu’emaileur.

La seconde chose est d’envoyer avec une adresse email et IP ayant bonne réputation. En effet, vos envois d’emails sont associés à une adresse IP et email bien précise faisant office de carte d’identité du emaileur. S’il s’avère que pour différentes raisons, les clients mail qui reçoivent vos emails détectent que vos emails ne sont pas ouverts ou que leur contenu n’est pas apprécié par les lecteurs, votre adresse sera alors blacklistée et vos emails ne seront plus délivrés.

La troisième chose est les à propos des destinataires. Il faut privilégier des envois à des bases qualifiées, c’est à dire des contacts qui vous connaissent et ont demandé à recevoir des emails de votre part. Ainsi, ils connaissent votre nom / marque et vont être plus en clin à ouvrir vos emails ce qui va considérablement vous aider à avoir une bonne réputation auprès des clients mails.

Concernant l’envoi, il faut éviter tout mot qui fait penser à de la publicité intempestive du style (discount, promotions, pas cher, gratuit…). Il faut maintenant trouver des moyens détournés de faire passer vos promotions ou autres prix cassés. Cela peut notamment se faire en envoyant des newsletters de qualité présentant du contenu de qualité à des personnes averties et surtout ayant de l’intérêt pour vous.

En résumé, il ne faut pas prendre l’emailing à la légère, il y a de vraies règles à respecter qui feront que vos envois seront de qualité et que vous ne serez pas mis hors course.

En espérant que cet article vous aura éclairé et aidé pour votre stratégie emailing.